Plaidoyer de culpabilité dans une affaire de terrorisme

Toronto – Le 1er février 2019 – Aujourd’hui, Pamir Hakimzadah a plaidé coupable devant la Cour supérieure de l’Ontario d’avoir quitté le Canada pour participer aux activités d’un groupe terroriste, contrairement à l’article 83.181 du Code criminel. La peine maximale est de dix ans d’emprisonnement. La détermination de la peine aura lieu à une date ultérieure. 

Le 22 octobre 2014, M. Hakimzadah a quitté le Canada et s’est rendu à Istanbul, en Turquie, avec l’intention d’entrer en Syrie pour rejoindre l’État islamique. Arrêté par les autorités turques avant son entrée en Syrie, il est renvoyé au Canada où, à l’issue d’une enquête de la GRC, il a été accusé d’avoir commis cette infraction.

M. Hakimzadah est la cinquième personne à être reconnue coupable d’avoir quitté le Canada pour participer aux activités d’un groupe terroriste, contrairement à l’article 83.181, depuis l’entrée en vigueur de cette disposition le 15 juillet 2013. Cet article a été ajouté en vue de dissuader les gens de quitter le Canada pour rejoindre des camps d’entraînement terroristes ou prendre part à d’autres activités terroristes à l’étranger.

Le Service des poursuites pénales du Canada est chargé de poursuivre les infractions relevant de la compétence fédérale, sans influence indue et dans le respect de l’intérêt public. Le SPPC est également chargé de fournir des conseils en matière de poursuites aux organismes d’application de la loi partout au Canada.

– 30 –

Renseignements :

Relations avec les médias
613-954-7803
media@ppsc.gc.ca
www.ppsc-sppc.gc.ca

(English version available)

Date de modification :