Prononciation de la peine dans R. c. Sona

Ottawa – Le 19 novembre 2014 – Aujourd’hui, la Cour de Justice de l’Ontario de Guelph (Ontario) a prononcé une peine d’emprisonnement de neuf mois et une période de probation de douze mois à l’encontre de Michael Sona pour avoir commis une infraction à la Loi électorale du Canada.

Le 2 avril 2013, M. Sona a été accusé d’avoir volontairement empêché ou de s’être efforcé d’empêcher un électeur de Guelph de voter lors de l’élection générale fédérale de 2011, en violation de l’alinéa 281g) de la Loi électorale du Canada. Par conséquent, M. Sona a commis une infraction en violation de l’alinéa 491(3)d) de la Loi électorale du Canada.

Le 14 août 2014, il a été déclaré coupable.

Chacune des parties a 30 jours pour décider d’interjeter appel de la peine prononcée. Pour ce qui est du Service des poursuites pénales du Canada, la décision d’interjeter appel s’appuie sur les politiques énoncées dans le Guide du SPPC, un document accessible au public.

Le Service des poursuites pénales du Canada est chargé d’intenter des poursuites relatives aux infractions relevant de la compétence fédérale, sans influence indue et dans le respect de l’intérêt public. Le SPPC est aussi responsable de conseiller les organismes chargés de l’application de la loi à l’égard des poursuites au Canada.

– 30 –

Pour des renseignements supplémentaires, veuillez communiquer avec :

Sujata Raisinghani
Relations avec les médias (SPPC)
613-954-7803
Sujata.raisinghani@ppsc.gc.ca

(English version available)

Date de modification :