R. c. ABDELHALEEM

OTTAWA – Le 16 février 2010 – Shareef Abdelhaleem, 34 ans, connaîtra la date de sa sentence le 19 février 2010 en Cour supérieure de l'Ontario pour sa participation à un complot terroriste visant à faire des attentats à la bombe à Toronto.

La Cour a jugé qu’il n'a été ni influencé ni persuadé par un agent de l'État à commettre les crimes pour lesquels il a été reconnu coupable le 21 janvier dernier.

Il a plaidé coupable à une accusation d'avoir accompli un acte avec l'intention de causer l'explosion d'une substance explosive, qui était susceptible de causer des lésions corporelles graves ou la mort à des personnes, ou de causer des dommages graves à la propriété, en contravention de l'alinéa 81(1)(a) du Code criminel, au profit d'un groupe terroriste, ou en association avec lui, commettant ainsi une infraction à l'article 83.2 du Code criminel. Cette infraction est punissable d’une peine maximale d’emprisonnement à vie.

Il a aussi été reconnu coupable d'une accusation d'avoir, sciemment, participé aux activités d'un groupe terroriste, ou d'y avoir contribué, directement ou non, dans le but d'accroître la capacité du groupe terroriste à se livrer à une activité terroriste ou de la faciliter, en contravention du paragraphe 83.18(1) du Code criminel. Cet acte criminel est passible d’un emprisonnement maximal de dix ans.

Shareef Abdelhaleem est en détention préventive depuis son arrestation, le 2 juin 2006. Il dispose d’un délai de 30 jours pour décider s’il y a lieu d’interjeter appel de cette décision.

Les ordonnances de non-publication continuent d'être maintenues.

-30-

Renseignements :

Date de modification :